Mairie de Nissan lez Ensérune Nissan lez Enserune
Je suis ...
 
 
 

Un terroir gorgé d'histoire


Préhistoire...

Occupation de la colline d'Ensérune, près de Régimont, par une population du Paléolithique supérieur (Aurignacien) datée de 27000 ans ! Des sites Néolithiques, de 5000 à 3000 ans, sont connus (Parazols, Fontfalcou...)


Antiquité...

Occupation d'Ensérune par les Ibères puis par les Celtes du VIIème siècle au Ier avant J-C., civilisation des oppida (villes perchées et fortifiées).
Colonisation par les Romains en 121 av. J-C. Construction de la Voie Domitienne en 118 av. J-C., puis installation des colons dans les "villae" (cadastre romain). Une soixantaine de ces "villae" sont dénombrées sur le territoire de la commune, celle d'Anitius désignée sous le nom de Anicianum donnera plus tard le nom de Nissan qui appartient alors à une province de l'empire romain désignée sous le nom de la Narbonnaise.
Invasion par les Wisigoths en 462. Ils ont créé un véritable empire et Nissan fait partie d'une province : la Septimanie. Ils ont laissé à Nissan plusieurs chapelles wisigothiques : Saint-Christol, Saint-André, Notre Dame de Miséricorde...et le site de Parazols- les Farguettes.


Moyen Âge...

Les Wisigoths seront repoussés par les Francs qui pillent notre pays puis la région subira une courte occupation par les Arabes. Des monnaies arabes ont été trouvées à Nissan (datées de 712 à 732).
Installation du régime féodal. Nissan appartient aux Trencavel, Vicomtes de Béziers et de Carcassonne et Comtes de Toulouse.
Au XIIème siècle, Périès est une commanderie de l'Ordre des Templiers (à partir de 1152 et jusqu'en 1307, année de leur suppression par Philippe le Bel). Ils sont remplacés par les Hospitaliers de Saint- Jean-de-Jérusalem. Périès sera rattaché à Nissan sous Louis XV. Les propriétés des Hospitaliers seront vendues comme biens nationaux à la Révolution.
 


Croisade contre les albigeois...

À la suite du massacre de Béziers en juillet 1209, Nissan est pillé après la fuite du seigneur Bernard de Nissan (celui-ci mourra l'année suivante au siège de Minerve). En 1211, Simon de Montfort, devenu vicomte de Béziers et de Carcassonne, donne  Nissan à l'abbé de Citeaux, Arnaud Amaury. Ce dernier devenu Archevêque de Narbonne en 1212, Nissan aura pour seigneur l'Archevêque de Narbonne jusqu'en 1792. Cette donation sera confirmée plus tard par le roi de France en 1214.
À la suite d'un accord passé avec l'archevêque de Narbonne (charte signée en 1247), creusement de l'aqueduc  souterrain d'assèchement de l'étang de Montady sous la montagne du Malpas (1360 m de long). Les travaux ont duré 20 ans.
Au cours de la guerre de Cent ans, après avoir dévasté les faubourgs de Carcassonne et de Narbonne, le Prince Noir, fils du roi d'Angleterre, pille Nissan en 1335. Pillage probable aussi par les Grandes Compagnies.


Au XVIème siècle...

La voie domitienne est abandonnée au profit du chemin royal ou chemin de la poste qui passe par notre village. Nissan devient une ville-étape importante entre Béziers et Narbonne avec relais, affenages...
Pendant les guerres de religion, Nissan joue le rôle de ville frontière entre l'Est huguenot et l'Ouest "papiste". Le village est soumis à des incursions ou des sièges (destruction d'une grande partie de l'église) de l'un ou l'autre des partis. Des négociations ont lieu à Régimont.


XVIIème siècle...

Réalisation du canal royal des Deux-Mers, futur Canal du Midi. Le tunnel du Malpas (170 m de long) est creusé sous la direction d'un entrepreneur nissanais nommé Pascal. La signature du contrat entre ce dernier et Paul Riquet aura lieu à Cabezac. Les travaux de percement du tunnel ne durent que quelques mois (fin 1679 à début 1680). Inauguration du canal en 1681 (passage de convoi des barques officielles à Nissan le 24 mai 1681).
Molière joue à Nissan.
Création du courrier de la poste.


XVIIIème siècle...

La Révolution. Vente des biens nationaux. Régimont passe dans la commune de Poilhes et les limites du département sont fixées (Aude vieux).
Réparations du pont de Parazols.
Réquisitions pour approvisionner l'armée des Pyrénées Orientales.
Culture de la salicorne dans la plaine. Expansion de la vigne.


XIXème siècle...

En 1811, construction de l'épanchoir du canal.
De 1834 à 1853, utilisation de la station de Télégraphe Chappe installée sur Puech Ponchat devenu "Pech du Télégraphe".
En 1853, la route qui relie Béziers à Narbonne est déviée et contourne le village par le Nord ce qui entraîne l'abandon progressif du chemin de la poste qui traversait le village.
Des conspirateurs qui se réunissaient dans un moulin sont arrêtés en 1851.
Édification du chemin de fer qui sera inauguré en 1857. Les travaux ont duré de 1854 à 1856 (avec percement du tunnel du Malpas de 504 m de long).
Le phylloxéra, qui attaque d'abord le vignoble de l'Est de la région, entraîne une flambée du prix du vin et la fortune des vignerons du village.


 
 
 
 

Maire de Nissan-lez-Ensérune

1 Place de la république

34440 Nissan-lez-Enserune

Téléphone: 04 67 11 84 84

 
/ Marchés publics / Extranet / Mentions légales / Contact / Contrib Retour haut de page